May the fourth be with you, By l’Imaginaire de Supy # 3

^818A8876841C7D6B05C7E9BAF1295DF425248498CB57DBC243^pimgpsh_fullsize_distr

EPISODE 6: LE RETOUR DU GEEK :

Je leur ai laissé la parole, et ça a donné ça !

 

  1. Star Wars, c’est quoi pour toi : où, quand, comment et avec qui, entre autres ?

Pour Nico : Il y a longtemps, très longtemps… dans une région lointaine, très lointaine… En fait, je ne saurais même plus dire quand et comment j’ai rencontré Star Wars. J’ai grandi avec, ça fait partie de ma vie tout simplement.

Pour Kaugoumy : Mes premiers Star Wars, l’édition spéciale en VHS enregistrée de la télé. Du coup, je devais avoir 12/13 ans.

Pour Bnojj : A n’importe quelle occasion même si ce ne sont pas les droïdes que je recherche en particulier. C’est un univers mythique qui a bercé mon adolescence (tout comme Super Bomberman sur SNES) grâce au magnétoscope, tout également mythique de nos jours ! Bref, Star Wars pour moi, c’est surtout la rencontre avec l’empire contre-attaque 🙂 Et depuis, c’est toujours l’occasion de profiter d’un univers fédérateur pour discuter, jouer ou regarder 🙂

Pour Notra : Star Wars c’est un phénomène de société auquel je n’adhère absolument pas. Je suis inculte de cet univers et incapable de nommer le n° du dernier «épisode », c’est pour dire. Sans doute, y a-t-il une princesse Leila ou je ne sais trop quoi.

Pour Mathilde : Je ne suis pas particulièrement une geek de cette saga, mais pour moi Star Wars c’est quand même des soirées dans le canapé avec ma famille à enchaîner les vieux épisodes, et à se moquer (un peu) de Yoda (parce qu’il n’y a pas à dire, le temps est quand même impitoyable sur les vieux effets spéciaux), c’est des souvenirs avec ma meilleure amie, dont le frère était un archi-fan de la saga et pour lequel on continue à collectionner tous les goodies qui nous tombent sous la main !

Pour Maxou : C’est 1977, une grande claque dans la gueule, après 2001 L’odyssée de l’espace.

Pour David : Oulà, déjà SW (oui je vais écrire comme ça), ça a commencé en 88. J’avais 10 ans et avec mon frère et père, on était dans une espace pour louer des VHS (ouais la technologie moderne à l’époque). Et là je tombe sur un film improbable « le retour du jeudi » (oui oui je sais c’est pas comme cela que ça se prononce). Mon père me dit « ah oui c’est super mais il faut faire les autres avant ». Donc j’ai regardé les 3 films, j’ai trouvé ça super mais j’en garde un souvenir très flou en fait. Ma vraie rencontre avec SW, ça date de la sortie de l’édition spéciale (en 96, oh putain, ça ne me rajeunit pas). Et soyons honnête,  it blows my fucking mind comme on dit en anglais. Après avoir revu les 3 épisodes au ciné, j’ai enchaîné avec tout l’univers étendu (jeux vidéo, roman, BD et j’en oublie).  J’ai été jusqu’à l’overdose mais c’était mon truc. Depuis je suis moins dedans mais je continue de rester fan. J’ai même fait partager l’univers à ma femme et bien sûr aux enfants 😉 SW ça reste aussi un lien privilégié avec mon frère, même si les tendances se sont un peu inversées (j’étais un peu le fan extrême et je me suis adouci, mon frère a fait l’inverse).
Mais SW a toujours une place importante pour moi, car c’est finalement un peu grâce à ça que je me suis fait embaucher 🙂 Après mes études, j’ai enchaîné avec une activité formidable : le chômage pendant 6 mois. Je n’arrêtais pas d’envoyer des CV et je ne trouvais rien du tout.  Un jour, j’ai reçu dans la même journée 5 refus. Du coup ça m’a gonflé et j’ai envoyé (je ne sais pas pourquoi) 3 CV avec la mention dedans, dans la catégorie divers « Fan de SW ».  Une semaine après j’avais 3 demandes d’entretien ! Je vais aux trois entretiens et en premier celui de mon entreprise actuelle. On commence l’entretien et le RH me demande « vous pouvez m’en dire plus à propos de votre passion pour SW ? ».  Les deux autres entretiens se sont passés quasiment pareil. Donc oui merci SW 😉

Pour Loutz : C’est 3 films et demi vachement bien, avec des méchants tout blanc et noir, des gentils poilus en kimono et des vaisseaux dans l’espace.
Sérieusement, si on peut les résumer en quelques mots, se serait : Ce sont des films qui ont pas loin de 40 ans, bah tu kiffes toujours autant en les regardant maintenant (oui oui en 2016 avec les lunettes 3D qui font vomir et l’IMAX qui te rend sourd)
Sur le magnétoscope familial, dans les 90’s, parce qu’avant j’étais pas né.
Surement avec mon frère.

Pour Guillaume : Une saga de science-fiction avec un peu d’heroic fantasy. La première que j’ai connue. Une saga que j’ai regardé en boucle avec mes frangins sur des VHS … Une saga qui a ouverte la porte a plein d’autre…

Pour Isengrim : Star Wars, pour moi c’est aujourd’hui : Les films, les séries animées, les fan-films, les comics, quelques livres sur l’univers et jeux de société.
Star Wars, pour moi ça a été : des jeux vidéos (solo ou en LAN), les romans et nouvelles, plus de comics et aussi beaucoup les jeux de rôle (sur table).
Star Wars, pour mes proches c’est encore : une source d’idée cadeaux inépuisable.

Pour Nalex : Star Wars c’est une saga de SF oscillant entre la joie, les pleurs, l’espoir et l’amour.
Le première trilogie m’a complètement emballé avec son lot d’émotions, d’aventures, d’épiques et de révélations assortis d’acteurs très convaincants.
Ce fut ensuite la douche froide avec la seconde trilogie (et donc chronologiquement les trois premiers et la naissance de Darth Vader) où on pouvait condenser tout ce qu’il y a de plus mièvres et d’acteurs pas du tout impliqués.
Et enfin, le renouveau avec un épisode 7 qui m’a fait rappelé à quel point j’aimais les Star Wars : l’histoire humaine qui se joue dans cette saga. Avec de nouveaux acteurs extrêmement bons (un gros coup de cœur pour Adam Driver) et des effets spéciaux bien maitrisés sans en faire des tonnes.

Pour Claire : C’est en 1998, j’ai 12 ans et à part « je suis ton père », Star Wars n’évoque absolument rien pour moi. Sauf que le mien de père achète les cassettes vidéos, et que ma corvée communautaire cette année-là (ou contribution à l’entretien de la maison) c’est le repassage. Je déteste ça, et pour faire passer la pilule je me regarde des films. Le jour où je mets la cassette dans le magnétoscope c’est une révélation. Je crois que cette année-là j’ai dû visionner un des films de la trilogie chaque weekend.

Pour Pascal : Bah c’est tout le temps et avec tout le monde !!! Je suis un maitre Jedi je te rappelle !!!! La Force est puissante en moi !!

Pour Alexis Flamand : Pour moi, Star Wars, c’est un beau et grand conte de fée dans l’espace. Je ne me souviens plus quand je l’ai vu, ni avec qui, ni sur quel support. Je pense que le film en lui-même et ce qu’il dégageait m’ont plus marqué que les conditions de son visionnage. ^^

Pour Stef : N’importe où, même sur Aldorande (ah non c’est vrai…), A pied ou en Destroyer Stellaire, Seul, en famille, avec des amis …

Pour Thibault : Star Wars, ça m’est tombé dessus étant jeune, de vieilles cassettes, artefact oh combien sacré, les saints holocrons de la trilogie originale, que j’ai regardé avec ma grande sœur et mon grand frère à de nombreuses reprises durant mon enfance
On avait aussi l’épisode I en ce format délicieux qu’est la VHS ce qui m’a orienté logiquement vers les épisodes II et III peu de temps après leurs sorties respectives, une fois qu’ils étaient dispos en une forme de téléchargement plus ou moins légale dans notre système (du moment que les autorités impériales ne mettent pas leur nez dans nos affaires de contrebandier). A partir de là, les films ont été pour moi une sorte de rituel à accomplir de façon régulière. A ça s’ajoutent des jeux videos star wars (battlefront II, Jedi academy), et des bouquins (le cycle de la croisade noir du jedi fou de Thimothy Zahn).
Plus récemment Star wars est revenu me hanter quand je suis tombé sur les séries d’animations auxquelles j’ai plus qu’accroché (quand bien même c’est pour une audience plus jeune, « balek’ » diraient certains c’est du Star wars et du bon !).
Je parle de clone wars et de sa « suite » par le même réalisateur, star wars rebels dont j’ai vu le finale de la saison 2 récemment et qui m’a laissé dans la hype,  le désarroi, et la satisfaction de fanboy la  plus totale (ils jouent avec mon esprit c’est terrible).
Mais entre-temps, alors que je devais être au milieu de la saison 1 de rebels je suis allé voir mon premier star wars en grand écran avec des amis, le dernier en date, le 7 qui m’a laissé terriblement partagé, à la foi inquiet et profondément curieux de la suite.

Pour Kubiack: StarWars c’est la plus fantastique épopée de science-fiction du siècle dernier.

Pour Val: C’est une série de films. Y a pas de lieu ni de date à préciser. Ce sont juste des films.

Pour Flo: 1ère trilogie : sur le canap’ avec mes parents et n’importe quoi à bouffer; 2eme trilogie et le dernier : au ciné avec Hervé, Val et Kub (je crois …)   

 

sabrebleu

 

  1. La troisième trilogie :

Un nouvel espoir ? Tu as trois heures… ou 5 minutes. Mais n’oublie pas : N’essaie pas ! Fais-le, ou ne le fais pas ! Il n’y a pas d’essai.

Je ne te ferai pas l’insulte de te préciser l’auteur de cette phrase !

(Merci à Alexis pour avoir répondu Gandalf, lol)

Pour David : Hum. Tough call. Personnellement, je n’en attends pas grand-chose en fait. J’étais curieux de voir l’épisode 7 et après l’avoir vu, j’ai tendance à dire : bof quoi. Dans mon esprit en fait, pour moi, l’épisode 6, se concluait de la meilleure façon possible. La fin très ouverte permettait au moins d’imaginer sa fin à chacun (oui je sais c’est la définition même d’une fin ouverte). Bon après, j’avoue si j’ai plongé après l’épisode 6 dans tous les bouquins c’est peut-être parce que je voulais continuer de suivre l’histoire de mes personnages préférés. Dans les faits, dans les bouquins à 3 ou 4 livres près, ce n’était quand même pas terrible. Et là pour la nouvelle trilogie, j’ai vraiment l’impression qu’on s’oriente vers ça : du pas terrible. Un divertissement sympa mais sans plus. Et puis avec la machine Disney, on va vraiment bouffer du SW tous les ans, tous les 2 ans. Il n’y aura pas de symptôme de « manque » … Enfin bref, pas vraiment d’avis particulier sur le sujet, j’espère que l’avenir me donnera tort mais je ne suis pas convaincu. L’épisode 7 reprends quelques petites choses vu dans les livres (coucou la super arme) et ça n’est pas bon signe, je pense. Et puis franchement l’épisode 7, c’est quand même un sale reboot de l’épisode 4 …

Pour Isengrim : Il n’y a pas de troisième trilogie. Qui peut croire que Disney se contentera de trois films ? (sauf si ça se met à ne plus rapporter…)
Il y a une nouvelle production qui crée un « un autre univers Star Wars ». Le premier s’est terminé quand Disney a jeté l’univers étendu à la poubelle. c’est un remake, pas une suite.
Bref je n’en attends pas plus que des films de divertissement bien faits et qui ne saccagent pas trop l’univers original.

Pour Claire : Hum, restons poli. Non ok, c’est fun et divertissant (Rey déchire, même si tout lui réussit trop facilement. Bonus, personne ne chante), mais je reste frustrée parce que 1) Vas-y paye ta copie ! 2) Ils ont osé !!!! Pourquoi, mais pourquoi ! *pleure toutes les larmes de son corps* 3) JJ Abrams quoi, il aurait pu faire quelque chose de grave épique 4) Vas-y Disney te gêne pas, décide sur un coup de tête que tout le Star Wars expanded universe n’est plus canon et relègue le tout au rang de légende.

Pour Stef : Ben pour l’instant l’épisode 7 est un clone de la première trilogie (manque juste un « Rey je suis ton père » de Luke et tout est là). Sinon j’ai beaucoup aimé l’épisode 3 de la 2ème trilogie avec la bataille Anakin/Obi-wan.

Pour Thibault : En troisième dans l’ordre on mettrait donc les 7 8 9, mais ils sont en sursis pour le moment car même le statut sacré d’être un star wars ne protège pas ces films de l’ostracisme et la destruction dans les profondeurs insondables, noirs et sombres de l’oubli, au contraire pour eux la barre est très haute.

Pour Kaugoumy : Comment dire… un bon film Disney dans l’univers Star Wars. La vraie 3ème trilogie existait déjà en roman (l’Empereur Ressuscité).

    • Le 7 est vraiment trop copié sur le 4 :
    • Planète de sable : Tatooine vs Jaku
    • Enfant orphelin : Luke vs Rey
    • Le méchant : Dark Vador vs Kylo Ren
    • Les gentils : La rébellion vs la résistance
    • Les méchants : L’empire vs le premier ordre
    • L’arme : l’étoile de la mort (détruit 1 seule planète) vs Starkiller (détruit 3 planètes)
    • Destruction de la méchante arme : on rentre par un conduit et on la détruit de l’intérieur

Pour Bnojj : Désolé, je ne connais pas assez l’univers pour attendre ou penser à la trilogie en cours. N’ayant pas spécialement une connaissance étendue du sujet, ce sera surtout l’occasion de s’émerveiller sans réfléchir devant un grand écran 🙂
Ah si ! Juste une remarque, c’est quand même dommage de devoir tuer les personnages quand les acteurs deviennent trop vieux pour jouer et qu’ils se blessent sur le tournage !

Pour Nico : Disney est parmi nous… Je m’attends à croiser la reine des neiges dans un prochain épisode…

Pour Kubiack: Mickey 😉

Pour Flo: L’espoir de retourner regarder un film au cinéma ? j’ai pas de doute là-dessus ! L’espoir que les gentils gagnent ? oui : c’est américain … L’espoir qu’on deviennent tous des Jedi ? non : j’ai rien contre finir Ewok !

sabrebleu

 

  1. Si tu as des enfants (je compatis … mais pourquoi tu me frappes ?), ont-ils vu SW ? Avec toi ? A quel âge ? Qu’en ont-ils pensé ?

(Là autant t’avertir, si tu ne les as pas convertis, il y aura sanction … et sur la blogo, y a quelques émo fascinés par le côté obscur – dans ta face la référence à Kylo Ren – relativement badass du genre à te faire regretter d’avoir été obligé de te frotter à Jabba alors que t’étais en maillot si tu réponds mal à cette question)

Cher sondé, c’est à toi : sens-toi totalement libre de tes choix de réponse !

Pour Kaugoumy : 2 filles (4 et 1 an), trop jeune pour les films. La plus grande a eu le droit au dessin animé Star Wars Droid. Elles ont chacun un doudou Chewbacca, se battent avec des manches de balai comme des sabres.

Pour Notra (elle me cherche) : Non et peu de chance que je leur colle ça devant la figure 🙂 J’attends ma sanction chère Maitre des punitions

Pour Mathilde : No kids 😀 par contre je ne les ai pas encore montrés à mon chat, ce sera éventuellement à corriger à l’avenir. (les miens ont kiffé)

Pour David : J’en ai deux, 2 garçons pour être précis (6 et 2 ans). Ils n’ont pas vu SW mais j’avoue y avoir pensé (surtout avec la sortie de l’épisode 7 récemment). Maintenant, cela n’empêche pas mon grand de baigner quand même à mort dans l’univers vu que c’est un grand fan des lego SW par exemple (et qu’il a pas mal de livre sur le sujet). Donc il connaît très bien, et me demande régulièrement de voir les films.
Mais bon dès qu’on les jugera prêts ils les regarderont (en famille).
L’ordre sera 4 /  5 / 6. Déjà et peut être 1, 2, 3 après on verra. Encore je me demande :p L’épisode 7 je ne sais pas trop.
Après, je serai étonné qu’ils n’aiment pas, mais après tout pourquoi pas hein ? Mais vu comme je fais du lobbying,  le contraire m’étonnerait.
Pour l’instant, je ne sais pas trop à quel âge ils le verront. Je dirai bien vers 10 ans. Avant, je trouve ça un peu tôt perso. Ca reste quand même des films impressionnants (pour un enfant), avec des morts et tout ça.  Je ne sais pas si mon fils supportera la médiocrité d’un Jar Jar en plus.
Un autre paramètre à prendre en compte : j’ai envie qu’ils le voient en VOST. Oui je suis un sale intégriste, et la VF, je n’y arrive pas. Mais on verra, là c’est moi qui parle :p

Pour Loutz (qui s’occupe super bien de ses nièces je vous rassure) : Ne me parle pas de malheur.

Pour Guillaume : Mes enfants étaient fan de star wars avant d’avoir vus les films, entre les cartes badge a échanger etc, ils connaissaient tous les personnages des 7 films avant de connaitre l’histoire.
Ils se battaient déjà avec des sabres laser en plastique.
J’ai attendu que mon 2eme ait 5 ans pour les regarder en famille avec leur mère, on a commencé à voir un film par semaine, pour finir par regarder une trilogie en un dimanche après-midi.
J’avoue avoir été un fan plutôt modéré, jusqu’à ce que mes fils entre dedans. Et maintenant ils me servent un peu d’alibi…
>Maintenant j’ai un Stormtrooper en carton taille réel dans mon salon…
Ah oui, pour finir, je n’ai parlé que de mes 2 fils Liam et Léo de 7 et 5 ans, mais j’ai aussi une fille depuis le 25 janvier.
Bien sûr à 3 mois elle ne connais pas encore Star Wars, mais quelque chose me dit qu’elle va en entendre parler…
En effet après Liam et Léo, ma femme (qui n’a dû voir les films qu’une seul fois) et moi cherchons un 3ème prénom court commençant par un « L »…
Eh oui, le prénom de ma fille est bien Léia !!! Donc bien que je ne me considère pas comme un fan absolu, je ne pense pas que beaucoup ait poussé le bouchon (expression de l’année de sortie de la deuxième trilogie) aussi loin qu’appeler leur fille Léia.
Je pense qu’on montrera à Léia les films vers 5ans, mais elle commencera surement par voir les dessins animés (clone wars/Rebel).

Pour Nico : J’ai un toto de 6 ans qui connait les personnages depuis toujours lui aussi, il a commencé à voir les films très tôt cacher entre mes bras et je suis toujours mort de rire que je l’entends meumeumer la marche impériale pendant qu’il fabrique un vaisseau en lego. Star wars reste une référence pour tous les gamins de son âge. Il suffit de voir les cartes qui s’échangent de mains en mains à la récré.

Pour Alexis Flamand : Ma fille de 13 ans l’a vu et a bien aimé, suffisamment pour que nous allions voir le dernier opus ensemble.
Je le montrerai certainement à mon autre fille de 10 ans lorsqu’elle-même en aura 13 ou 14, afin qu’elle puisse saisir suffisamment d’éléments du scénario. L’ordre sera, je pense, le même que celui de la projection ciné, à savoir 4-5-6 puis 1-2-3.

Pour Kubiack : La petite est encore trop jeune pour voir ça, elle en reste aux Disney pour l’instant (hé, du coup elle peut peut-être voir le dernier !). Je pense qu’on va avoir une discussion père-fille à ce propos vers 7-8 ans. L’ordre chronologo-historique bien entendu 😉 Si elle aime pas, je lui montrerais le dernier comme punition !

Pour Valou : Une enfant 4 ans. Trop jeune pour voir ça. Je ne sais pas à quel âge. Quand je la sentirais prête pour les films d’action. Probablement 4,5,6 d’abord.

sabrebleu

 

  1. Si tes enfants n’ont pas vu SW (on parle toujours des enfants hein), envisages tu de leur montrer ? Dans quel ordre (ouais je sais ça fâche) ? A quel âge ? Quel châtiment corporel cruel et inhumain prévois tu s’ils n’aiment pas ce qu’ils voient (pour info le bloc de carbonite en vrai ça marche pas) ?

Pour Bnojj : J’ai une enfant de 32 ans à la maison, ça compte ? Elle était convertie à la naissance en tout cas 😀 (le c** il parle de moi !)

Pour Notra : Que d’al ! il va falloir qu’ils fassent leur apprentissage solitaire de cette saga. Tant qu’ils ne marcheront pas, je serais tranquille car ils ne pourront pas aller acheter le DVD (si ça existera encore) et si pas, je cacherais la souris de l’ordinateur, nah.

Pour Claire : Ach, dure question que celle de l’ordre. En théorie je suis un peu obsédée des ordres chronologiques. Mais dans les faits, là il n’y a qu’un ordre possible, le seul, le vrai ! (voir réponse 4a). J’ai peur en plus qu’Anakin, le type à gifler, les traumatise et leur fasse passer l’envie de continuer. Pis en même temps se prendre le « Je suis ton père » en pleine face sans s’y attendre ça vaut tout l’or du monde. Il est donc clair que je commencerai par la première trilogie (les épisodes 4 à 6 quoi).
A quel âge ? Euh, tôt ? Comme je les visionne de temps en temps, il y a de fortes chances qu’ils y aient droit assez jeunes.
Les châtiments ? C’est pas possible de pas aimer, c’est génétique l’amour pour SW !!!

Pour Stef : Quand l’Age ils auront, fans ils seront !! dans l’ordre chronologique, autant faire les 2 pénibles de suite que d’attendre ^^  imagine, tu passes du « je suis ton père » à jar jar binks et les midi-chloriens.

Pour Thibault : Dans le cas hypothétiquement possible où je serais proche d’être dans une situation pouvant m’amener à faire des enfants ils devront regarder ces films dans l’ordre sacré de 4 5 6 1 2 3 (7 8 9 en plus s’ils sont jugés purs par le comité centrale de la censure familiale)

sabrebleu

 

  1. Tu veux parler à la foule en délire ? Lâche-toi !!!!

De la part de Bnojj : Euh… il sort quand le prochain ?

De la part de Notra : Tous dans l’espace…

De la part de Mathilde (que nous avons visiblement perdue en route) : Anakin a merdé grave, mais moi JE T’AIME, PADME, EPOUSE-MOI.

De la part de Maxou (je suis grave d’accord avec toi !) : Votez Dark Vador pour la présidentielle 2017 ! Vive Geoges Lucas et que les suiveurs aillent se pendre !

De la part de Guillaume : Qui veut organiser un jeu de rôle SW, je suis un joueur agréable, enfin si on me laisse toutes les caisses et autres trésors…

De la part de Nico : Bonjour à la foule en délire !

De la part de Pascal (qui est très gentil en vrai) : Non j’aime pas les gens !!

De la part d’Alexis Flamand : J’ai revu récemment le début de la trilogie et, en dehors de Jar Jar qui est toujours aussi insupportable, j’ai trouvé que les intrigues politiques étaient très bien menées et faisaient beaucoup plus appel à l’intelligence et à l’imagination que la surabondance de pixels baveux du dernier opus.

De la part de Stef : May the fourth be with you !!!!!!

De la part de Thibault : Je n’aime pas les Jedi,  je tolère à peu près les siths  sauf quand ils inventent des règles stupides comme « seulement deux glandus à la fois ». L’intérêt stratégique est limité avouons-le, même pour mener une guérilla contre les jedis.  Pour moi Siths mais surtout Jedis sont dans l’erreur la plus totale.
Les Jedis en voulant forger une sorte d’idéal mystique et philosophique se coupent de ce qui fait d’eux un être humain, (ah zut c’est raciste, il y a aussi des aliens), disons-donc un individu, en rejetant leurs passions. Il faut cesser avec leur trip chelou de bien et mal clairement défini et leur philosophie aliénante. Avoir des pensés négatives, éprouver des sentiments puissants ne fait pas de quelqu’un un être mauvais. Refuser, combattre cela ne sert juste qu’à créer des névrosés pathétiques (comme Anakin, Tzintch bénisse le fait qu’il soit devenu Vador je ne pouvais pas le supporter, mais bon chacun ses goûts).Il est vrai que dans leur rôle d’arbitre/gardien de la paix il est important d’avoir un contrôle sur des gens ayant un pouvoir aussi immense (la Force=sorcellerie ? honnis soit le sorcier, purgez l’impure, wait je ne rendais pas grâce aux dieux du chaos avant ?). D’où ce conditionnement mental, ils doivent reposer sur leur raison pour être plus efficaces dans leur mission. Cependant ce ne sont pas des machines et les passions sont une part de leur être, elles sont inévitables, le rejet ne fait que les consumer (ou les rendre indifférents au monde en mode moine catholique sur la montagne retranché dans ses méditations) alors qu’ils pourraient les exploiter. Les comprendre par l’introspection et ce genre de trucs intellectuels pour les utiliser comme moteur dans leur mission de faire le bien/transformer la galaxie en paradis new age hippie de la Force (enfin peut-être qu’être Jedi c’est ça mais j’avoue être mal informé).
Les sith eux ont un peu plus compris le truc, mais ils sont un peu trop chaotiques. Pour eux il y a ton but et tous les moyens sont bons pour y parvenir sauf que ce but est souvent perso et ça ce n’est pas cool (pas super productif pour la collectivité).  De plus ils manquent de règles de bienséance comme ne pas assassiner son maître ou éviter de buter ses confrères. Ce qui fait leur faiblesse, c’est qu’ils passent leur temps à se tirer dans leurs pattes et qu’ils manquent d’un poil de tempérance dans leurs passions (bon la plupart sont des psychopathes en vérité et font le mal pour le simple plaisir de faire le mal).
C’est pour ça que je suis pour les Jedi gris, en mode ozef, ni bon ni mauvais  de base, juste une personne qui manie la force et qui en fait un truc parce qu’elle le veut et non parce qu’elle se conforme à un archétype de gentil ou méchant, juste du libre-arbitre. J’ai horreur de l’utilisation de la Force comme prétexte pour justifier un comportement. Les gens font des choix bons ou mauvais c’est leur problème et ils doivent les assumer.
Après on parle d’un univers qui comporte un forme de magie, il a peut-être donc une attraction qu’on ne peut combattre vers le haut ou le bas. Du coup, être marqué par le coté obscure transformerait forcément en monstre assoiffé de sang ayant  un goût prononcé pour les capes noirs et à l’inverse le côté lumineux te change en chevalier blanc à la morale bienpensante exorbitée. D’autre part les films sont courts et ne permettent pas forcément de saisir la profondeur d’un perso et dire Sith ou Jedi est un raccourci utile pour définir les bons et les mauvais. Dark Maul est un bel exemple, dans le film il n’est présenté que comme un antagoniste, un méchant puisqu’il est vêtu de noir, que son sabre et rouge et qu’il pue la classe dans chacune de ses pirouettes. L’univers étendu (je reste vague pour éviter les spoils dans ce secteur en particulier, on va dire que pour les films ça passe) permet de comprendre son cheminement en tant que personne rendant le personnage plus riche que le mystérieux duelliste quasi-muet prenant littéralement ses jambes à son cou à la fin du film. 

***

Je tiens à conclure cette salve d’articles dont le contenu ne dépend donc que des amis ou inconnus qui ont joué le jeu avec passion, humour, et volubilité !

Merci à Supy d’avoir lancé cette idée, à Allison de nous avoir des badges Star Wars pour que nos articles soient encore plus beau.

Merci à tous de votre bienveillance, de votre rapidité à me répondre, et de m’avoir permis de partager votre passion, ou même votre désintérêt, parce que toutes les réponses sont toutes intéressantes et valent le coup d’être lues.

Et surtout, ceux qui ont revendiqué apprécier les films sans les mettre au centre de leur vie courent le risque de se faire huer (merci d’ailleurs de ne pas avoir de réactions en ce sens, ce n’est pas le but de ces articles, c’est juste pour la blague que j’utilise ce terme), alors finalement, ils ont vraiment du courage!

J’ai épluché 24 réponses, et je n’ai donc pas pu entrer autant dans les détails que ce que je voulais, je n’ai pas pu rendre hommage à toutes vos réponses, mais j’ai été la plus exhaustive possible.

Et je suis vraiment touchée de votre participation massive! #tropdelove

Que la force soit avec vous les amis, et je ne doute pas qu’elle le soit déjà !

teamyoda1

Publicités

4 commentaires sur « May the fourth be with you, By l’Imaginaire de Supy # 3 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s