ALE 2100 Update 1.1 de Sophie G. Winner

indexLe pitch:

En 2025, Lola est invitée à entrer dans une représentation virtuelle de la Terre en 2100, dénommée ALE – Alternative Life Experience. Les problèmes de la planète, les catastrophes à venir ? Elle en entendait parler tous les jours, sans vraiment s’en soucier. Mais dans ALE, les aventuriers ne pourront y échapper : ils devront affronter le résultat de leurs actions. De nos actions.
Et quand Lola va croiser sur son chemin cet homme mystérieux qui perturbe son voyage, il devient son ultime quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ?

Mon avis:

Pas de suspens dans cet avis, je vous dis tout de go que j’ai adoré ce bouquin.

Et pourtant, il est arrivé dans une période difficile pour moi: j’ai mis du temps à le lire, parce que j’étais fatiguée, et débordée. Et qu’est ce que ça m’a énervée! Car à chaque fois que je trouvais la ressource pour lire, je me plongeais avec délice dans ce roman, frustrée de ne pas avoir la forme pour en profiter plus et le lire plus vite.

Décrire ALE 2100, c’est compliqué parce que l’auteure, qui a écrit ce livre dans le but de faire prendre conscience à un maximum de personnes de la nécessité de changer la politique gouvernementale comme individuelle des êtres humains sur l’environnement, réussit le pari de faire tenir plusieurs histoires et plusieurs sujets en un roman.

A titre liminaire, il est bon de rappeler qu’ALE 2100 a d’abord été auto édité, avant d’être accueilli par NATS Editions.

Le premier roman était un gros pépère de plus de 600 pages, et a été scindé en deux parties par la maison d’éditions: l’update 1.1, que je chronique aujourd’hui, et l’update 1.2 qui doit sortir le 22 juin (j’ai super hâte!).

Sophie G Winner a eu le soutien d’une auteure que vous devez bien connaître, les loulous : il s’agit de Christelle Dabos, qui a écrit le roman à succès « Les fiancés de l’Hiver », dont la suite est attendue impatiemment par beaucoup. Pas encore par moi, car je ne l’ai pas encore lu.

Christelle Dabos a aidé l’auteure au niveau de l’écriture du roman, elle a été sa correctrice attitrée, et elle a également créé le site internet d’ALE 2100.

Trêves de bavardages, passons à mon avis !

Nous sommes en 2025. On entre dans la vie de Lola, Belge, jeune étudiante le jour, gameuse la nuit, qui a décidé de suivre Eo, son partenaire Allemand de jeux vidéo dans un univers totalement inédit : il s’agit d’une interface vidéo-ludique en phase de test, permettant l’immersion par le biais de la réalité virtuelle, augmentée grâce à Sensation qui permet aux joueurs d’user de leurs cinq sens tout en jouant.

Le rêve pour des gamers, qui vont pouvoir sentir le chaud ou le froid, les différentes odeurs, se « toucher », sentir les impacts en situation de combats … le rêve, sauf que dans le jeu, plus les niveaux avancent, plus l’application Sensation devient sensible, la douleur devenant dès lors presque réelle …

Clairement, l’un des aspects du livre est axé sur l’expérience de jeu que vont vivre Lola, Eo, et leur compagnon l’Émissaire pendant toute la durée du roman: un premier axe de réflexion nous est ainsi ouvert sur l’opportunité et la dangerosité de ce type d’expérience extrême, qui sera pourtant nécessaire pour que nos trois joueurs ouvrent les yeux sur la réalité de leur environnement.

Car ALE, loin d’être un simple MMO RPG (jeu de rôle massivement multijoueur), ou un Shoot’em up de base (jeu de tirs), se révèle finalement être une interface permettant aux joueurs d’évoluer dans différentes parties de notre monde, mais situées en 2100.

Et c’est franchement moche: les concepteurs du jeu ont, à partir d’analyses de leur monde en 2025 et de son évolution prévisible, construit un monde détruit par la surconsommation, le réchauffement climatique, la surpopulation, l’extermination d’un grand nombre d’espèces animales, le dérèglement boursier, le conformisme physique, etc …

Chaque entrée dans le monde d’ALE 2100 est un prétexte à l’étude des ravages de l’humanité sur son environnement proche ou plus lointain: soit vous aviez déjà conscience des dangers et cette vision du monde qui nous attend, bien que sombre, ne vous surprendra pas, soit vous vivez à fond votre présent et la prise de conscience qu’offre ALE ne pourra que vous être bénéfique.

Cette prise de conscience est une nécessité, n’en doutons pas: mais elle surviendra probablement bien trop tard, voire même peut-être jamais.

Mais ALE 2100 ne se contente pas d’un discours écolo assumé.

Il y a aussi une histoire, celle de Lola comme je vous l’ai rappelé plus haut: c’est l’histoire d’une jeune fille tout à fait normale, qui a une maman un peu envahissante, des frères qu’elle adore, un beau-père qu’elle aime beaucoup, et un papa, son modèle, qui a disparu.

C’est le premier mystère auquel le roman nous confronte: où est passé le père de Lola, qui lui envoyait des carnets de voyage régulièrement à l’occasion de son tour du monde ? Quelles sont les raisons de ce silence radio soudain ?

Les motifs qui poussent Lola à jouer, c’est de pouvoir suivre virtuellement son père en visitant le monde d’ALE, fréquentant ainsi des pays qu’il a vu IRL (in real life), mais aussi de gagner le jeu test, de façon à remporter une somme d’argent conséquente qui l’aidera à financer un voyage devant la conduire sur les traces de son père.

Elle est cependant bien ancrée dans la réalité, avec son petit ami, sa bande d’ami, et sa famille: c’est une notion que j’ai apprécié retrouver dans le roman, car le jeu comporte lui aussi ses risques, dont le principal est de perdre pied avec la réalité.

D’un point de vue moral, presque éthique, je trouvais donc important que l’héroïne de ce roman ait pied avec cette réalité. D’autant que ce n’est pas le cas de tous les protagonistes du roman !

Les échappées dans le monde virtuel sont cathartiques, autant pour Lola que pour le lecteur, puisqu’elles sont l’occasion, outre de découvrir un monde totalement ravagé, de proposer des solutions à ces ravages, et de combats épiques!

En plus d’être une lectrice, je suis aussi une joueuse, et j’ai toujours rêvé de pouvoir vivre certaines des scènes ou des combats les plus grandioses de mes jeux préférés: on se sent différents, grandis, une âme de héros, et ALE 2100 est l’occasion de mettre cette âme de héros à l’épreuve!

On s’y croirait, c’est un réel plaisir de lecture. L’auteure se lâche et décrit parfaitement les scènes d’action, comme celles de la vie quotidienne d’ailleurs .

L’entrée en scène du mystérieux quatrième joueur est intrigante, on a très vite envie d’en savoir plus: je ne peux évidemment rien développer sur ce point sans vous spoiler le troisième fil conducteur de ce roman, ce qui est très frustrant car il y aurait tellement à en dire!

C’est l’occasion d’amener une jolie romance dans l’histoire, sans que celle-ci ne prenne trop de place: cette histoire est tendre et douce, elle nous remémore nos premiers émois, j’ai aimé la façon dont elle était amenée.

Mais l’entrée en scène de ce quatrième personnage est aussi l’occasion d’approfondir le mystère autour de la création de ce jeu vidéo, des conditions dans lesquelles il a été créé, et d’introduire une nouvelle intrigue dont on se demande sur quelle révélation elle aboutira.

Le roman se termine sur une note de suspens relativement insoutenable, (euphémisme quand tu nous tiens) et je suis ravie que la suite m’attende dans peu de temps!

En bref, un coup de cœur pour moi, un roman travaillé, un univers avec plusieurs degrés de lecture, un roman suivi dans cette édition par les observations et les réflexions très intéressantes de l’auteure, j’en redemande!

Publicités

4 thoughts on “ALE 2100 Update 1.1 de Sophie G. Winner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s