Les anges mordent aussi (Félicity Atcock tome 1) de Sophie JOMAIN

index

Le pitch

Je n’ai vraiment pas de bol : il aura suffi d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de se pointer pour s’enterrer dans mon jardin sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et ennuyeuse à mourir.

Mon avis :

Que dire ?

A peine arrivée sur la blogo, et déjà un avis négatif.

J’ai acheté ce livre car de la même auteure j’ai adoré Les étoiles de Noss Head. Je l’avais lui-même acquis chez Rebelle éditions, (une petite ME à suivre, je vous le garantis !) mais comme des modifications sur le texte ont été portées lors du portage en poche, je l’ai racheté en poche pour le relire, bientôt j’espère.

C’est vous dire que j’ai apprécié !

Je me suis donc dis, malgré ma réticence habituelle envers le genre dit « bit-lit », que j’allais tenter « Les anges ».

Ca a plutôt bien démarré en fait. Sophie JOMAIN a une très jolie plume, fluide, naturelle, on a envie de la suivre.

L’intrigue, bien que classique, semblait plutôt plaisante, et j’ai aimé l’humour qui transparaissait derrière les propos de l’auteur.

Et tout à coup, première confrontation avec un vampire : bah au lieu de s’attarder sur le fait qu’un mec décédé se tient sur son palier, l’héroïne s’attarde sur son sexe tout mou et tout petit, recroquevillé par la mort.

Ce mec décédé, par ailleurs, a plus faim de sexe que de sang.

Bon, une faute de goût, me dis-je, qui ne doit en rien entacher ta lecture. Continuons donc !!!

Ah … bah non …

La meilleure copine, ou collègue, devenue coloc’, a fait des études de médecine. Ok, seulement deux ans. Mais quelqu’un peut m’expliquer comment elle peut ne pas savoir que le sang synthétique n’existe pas ?

Alors je peux pardonner la description du sexe mollusque.

Mais pas l’allusion à du sang synthétique par une nana qui a fait des études, même si elle les a arrêtées parce qu’elle ne supportait pas la vue du sang.

Sans compter qu’en plus d’être bête, elle est ultra irritante, ce que ne manque pas de constater notre héroïne, au moins un point commun avec le lecteur.

J’aime bien dans les livres les mecs virils, un peu machos mais grands sensibles au fond (oui, je suis une guimauve, désolée Maureen 😀 ).

Mais le mec carrément insultant et désagréable, flic de surcroît, qui roule des pelles à l’héroïne sans prévenir, et elle qui craque alors que deux secondes avant elle vous précisait que c’était un c****rd, bah non.

Même s’il a un joli fessier et de jolis yeux.

Macho et viril, ça doit pas vouloir dire c****rd. (surtout qu’à la base, je veux qu’il soit sensible quand même, souvenez-vous !)

L’héroïne enfin : ça partait bien, là encore. J’ai aimé son ton libre et ironique, son humour, et son sens des valeurs.

Sauf que j’ai eu l’impression que tout a disparu très vite, dès la première rencontre avec un mordeur en fait (parce que ce n’est pas vraiment un vampire, il faut lire pour comprendre…).

A compter de ce moment, le livre verse dans une débauche d’allusions ou de scènes de sexe, avec tous les détails, même ceux qu’on ne veut pas connaître : vous serez ravis d’apprendre que lorsque Felicity jouit, elle mouille, beaucoup… ok, mais non merci, bien trop vulgaire pour moi.

Et que lorsqu’elle passe devant un vampire, il ne ressent qu’une envie, à peine celle de la mordre, mais à fond celle de lui enlever sa culotte, dixit quasiment à la lettre le texte.

Autant vous dire que j’ai lu plus de la moitié de ce roman, mais que ces détails ont fini par me lasser, et j’ai interrompu ma lecture.

La superficialité des personnages et la vulgarité du propos m’ont rebutée, alors que j’adore par ailleurs la plume de l’auteur, et son humour.

Je n’ai pas retrouvé ce qui a pu me plaire dans les étoiles de Noss Head, et j’en ai été fort déçue.

Mais je ne suis peut-être tout simplement pas le bon public pour ce type de roman.

J’espère que les afficionados de Sophie JOMAIN, et l’auteure elle-même, me pardonneront cet avis, mais il se doit d’être le plus honnête possible !

En bref, un échec livresque pour moi. Mais ce n’est pas grave, j’ai Noss Head pour me consoler, et je compte bien lire Cherche jeune femme avisée, car la plume de l’auteure est de qualité !

Publicités

8 thoughts on “Les anges mordent aussi (Félicity Atcock tome 1) de Sophie JOMAIN

  1. Complètement de ton avis ! Autant j’ai adoré le premier Noss Head (un peu moins le deuxième mais j’aime toujours) autant là j’ai détesté d’un bout à l’autre et il fait partie de mon top flop 2014 ! Merci, je me sens moins seule !

    J'aime

  2. Ouah, hé beh, au moins ta chronique m’a fait rire ! xD Puis t’en fais pas pour poster un avis négatif tout de suite, va ! Moi j’ai que du positif et je me demandais si je devais pas mettre un avis négatif, puis j’me suis dit que j’étais chez moi, j’fais ce que je veux, du coup j’ai « oublié » ce livre. Tant pis si j’aime [presque] tout le reste. 😀 Alors fait pareil et t’en fais paaas coupine Zarpenteur !
    /o/

    Aimé par 1 personne

  3. Pas grave de faire un avis négatif surtout s’il est construit 😉
    De mon côté, je n’ai jamais lu Sophie Jomain et pour l’instant çe ne me dit rien de le faire. En tout cas, ça ne se fera pas avec ce titre là 😛

    J'aime

  4. Je suis entrain de le lire actuellement et je pense exactement la même chose que toi… je n’en suis pas à la moitié et je suis déjà saoulée par l’héroïne. La goutte qui a fait déborder le vase : notre héroïne va se faire violer et tuer par le nouveau vampire, mais la seule chose à laquelle elle pense est la taille de son engin ! Je vais me forcer à le finir, mais pas sur que je lise le tome 2 dans ma PAL…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s