Le coin des mangas #1

Cet article est inspiré du coin des albums, une rubrique super sympa dont l’idée revient à Meli du Bazar de la littérature!

Je voulais vous présenter deux séries, une terminée au Japon, et l’autre encore en cours au pays du soleil levant.

Voici Double Je, série terminée en 5 tomes:

 doubleje1double je

Le pitch:

Nobara et Kotori sont des sœurs jumelles. La première est plutôt espiègle, la seconde une fille sage. Mais deux terribles drames vont venir bouleverser leurs vies… surtout de l’une d’entre elle ! Comment faire face à la mort d’un être cher ? Au manque d’amour ? À l’injustice et à la culpabilité ? Faut-il renoncer à son propre bonheur pour se construire un avenir dans une société trop cruelle ? La route sera longue, torturée et tumultueuse, mais au bout du chemin demeure un espoir : celui du pardon… et surtout d’une vie meilleure.

Mon avis:

Cette série est classée dans la catégorie Shojo. Pourtant ici, pas de romance à l’eau de rose, de triangles amoureux, ou de trame échauffée.

Cette série, en tout les cas les deux premiers tomes que j’ai lu, est une pépite d’émotions brutes : un premier drame, qui arrive très vite dans le tome 1, va séparer une des jumelles de sa famille.

Pour continuer cependant à voir sa mère, la jumelle qui a été éloignée du foyer familial va échanger sa place avec celle restée au domicile. Loin d’être épargnées, un second drame va les frapper.

L’inversion des rôles pourra t’elle trouver une issue ? Et laquelle ? Bonne ou mauvaise ?

Il est difficile de parler des termes abordés dans ce manga sans parler plus avant de l’intrigue.

C’est la raison pour laquelle je ne peux que me contenter de parler des émotions que ces deux premiers tomes ont fait naître chez moi: de la tristesse, de la foi en l’amitié et en l’amour, de l’espoir, un peu, en filigrane.

Une enquête plus ou moins policière se dessine à la fin du tome 2.

Ce manga, en 5 tomes, limite en outre les risques d’essoufflement autour de l’intrigue, on a envie d’en savoir plus, et de savoir comme l’héroïne va se tirer des situations dans lesquelles elle s’est mise.

Je le conseille vivement!

Et voici Erased, série en cours au Japon, 4 tomes sortis en France:

erased1erased2erased3 erased4

Le pitch:

2006. Aspirant mangaka dont la carrière peine à décoller, Satoru Fujinuma travaille comme livreur de pizzas pour joindre les deux bouts. Effacé et peu enclin à s’ouvrir aux autres, il observe le monde qui l’entoure sans vraiment y prendre part. Pourtant, Satoru possède un don exceptionnel : à chaque fois qu’un incident ou une tragédie se déroule près de lui, il est projeté quelques minutes dans le passé pour empêcher l’inévitable avant qu’il ne se produise… Cette anomalie de l’espace-temps lui vaut un séjour à l’hôpital le jour où, pour rattraper le conducteur d’un camion fou, il est percuté par un autre véhicule de plein fouet. Après l’accident, petit à petit, les souvenirs effacés de l’enfance traumatisante de Satoru resurgissent… Réparer les tragédies du passé pour accepter le présent… Découvrez Erased, le thriller temporel de Kei Sanbe ! Sélectionné pour les prestigieux Taisho Awards qui récompensent chaque année les mangas les plus marquants, Erased a également intégré le classement 2014 de Kono Manga Ga Sugoi !, une bible qui recense les titres acclamés par les professionnels du manga. Imprévisible, touchant et ambitieux, ce thriller qui fait énormément parler de lui au Japon est déjà considéré comme le chef-d’œuvre de Kei Sanbe.

Mon avis:

Une pépite, voilà ce qu’est ce manga, ou en tout cas les 4 premiers tomes qui composent la série.

Je referme tout juste le tome 4, et n’ai qu’une envie, me jeter sur le cinquième qui paraîtra d’ailleurs le 25 juin prochain.

Satoru est au départ un héros peu charismatique, et presque désagréable, vivant sa vie en dilettante, en victime. Lorsque survient l’accident, il se remémore une série de crimes commis sur des enfants ayant frappé sa région dans son enfance.

Petit à petit, vient en lui l’idée de résoudre ces crimes, puisqu’un homme a été incarcéré et condamné à mort, mais qu’il le croit dur comme fer innocent.

Satoru va perdre gros, mais se verra proposer l’opportunité de changer les choses. Et c’est là qu’il se sublime, se magnifie, et ose enfin prendre sa vie en mains.

Il est question dans ce manga de la nécessité de profiter des moments qui nous sont offerts, au jour le jour ; il y est question d’enquête policière, de la violence des crimes perpétrés sur les enfants, de violences intrafamiliales ; et en même temps, il est question d’amitié, de confiance, et d’espoir.

Le secret de ce manga, c’est peut être de ne pas se complaire dans un patho qu’il lui serait pourtant facile d’atteindre. Le secret de ce manga, c’est d’arriver à nous permettre de nous identifier aux personnages, ce qui est souvent compliqué pour ce type de support.

Le secret enfin de ce manga, c’est de ne pas nous épargner l’horreur de la vie, mais de savoir l’adoucir en nous offrant de vrais moments de bonheur et de réassurance.

Lisez-le, c’est un must have! Et ce ne sont que les 4 premiers tomes!

Publicités

4 thoughts on “Le coin des mangas #1

  1. Je ne connaissais pas du tout Erased et je t’avoue que tu me donnes très envie de m’y intéresser. Le thème, le synopsis et le dessin me font super envie en tout cas !

    J'aime

  2. J’ai lu les 3 premiers tomes d’Erased et je suis d’accord avec toi 🙂 D’ailleurs il faut absolument que j’achète le tome 4 ! Pour Double Je, je ne connais pas mais j’avoue que le dessin ne me tente pas du tout…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s