Un palais d’épines et de roses – Tome 3 : Un palais de cendres et de ruines de Sarah J. Maas

indexUn palais d’épines et de roses – Tome 2 : Un palais de colère et de brume

Auteur : Sarah J. Maas

Nombre de pages : 736

Maison d’éditions : De la Martinière jeunesse

Illustration de couverture : Adrian Dadich

 

Le pitch

Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.

Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n’a eu d’autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu’elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n’a qu’une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s’est rangé aux côtés du roi d’Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.

Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause…

 

Mon avis

Ce dernier tome de la série de Sarah J. Maas commence par l’accomplissement d’une vengeance qui devrait ne pouvoir viser que l’homme qui a fait souffrir Feyre mais qui touchera évidemment beaucoup de personnes de son entourage, beaucoup de personnes de sa Cour. Lire la suite « Un palais d’épines et de roses – Tome 3 : Un palais de cendres et de ruines de Sarah J. Maas »

A fleur de peau de James Barnaby

511M6HQw5fL._SX311_BO1,204,203,200_

A fleur de peau

Auteur : James Barnaby

Nombre de pages : 443

Maison d’éditions : Éditions De Borée

Illustration de couverture : Victoria Haack / Trevillion Images

 

 

Le pitch

Brillante étudiante de 19 ans à l’université du Wisconsin à Madison, Jane souffre de  » fugues temporelles  » depuis l’enlèvement dont elle a été victime huit ans plus tôt, dans des circonstances qui n’ont jamais été élucidées et dont elle ne garde aucun souvenir. En vacances comme chaque été dans le chalet familial au bord du lac Mendota, elle est seule avec son beau-père, sa mère ayant dû repartir précipitamment à Chicago pour son travail. Dans la nuit, la jeune fille se réveille avec les mains ensanglantées, un couteau à ses pieds. Richard gît à ses côtés, égorgé… Jane le sait, elle a tout de la coupable idéale. Pour le procureur du comté et la police de Madison, l’affaire est claire : l’étudiante a commis cet acte odieux dans une crise de folie. Ce n’est pourtant pas l’avis de Joseph Sleuth, l’agent local du FBI, qui penche pour un assassinat politique maquillé en crime familial. Leader du parti écologiste, Richard briguait le poste de sénateur et comptait de nombreux ennemis à la Bourse des valeurs agricoles de Chicago, le puissant et influent lobby des céréaliers. Libérée sous caution dans l’attente de son procès, Jane est prise en charge par un spécialiste de l’hypnose. Au fil des séances elle retrouve peu à peu la mémoire. La réalité se dessine, effroyable…

 

Mon avis

Une jeune femme, enlevée quand elle avait 11 ans, reste changée à jamais après le calvaire vécu pendant cet enlèvement, dont elle ne se souvient que de bribes. Elle ne peut plus regarder les films de Walt Disney sans vivre des absences, pendant lesquelles elle fait des choses dont elle ne se rappelle rien quand elle reprend conscience.

Son psychiatre appelle cela des fuites temporelles.

A la suite d’une de ses fuites, elle reprend conscience auprès du cadavre de son beau-père, qu’elle adore, et qu’elle se persuade bien vite d’avoir tué.

Voici l’argument, alléchant, de ce roman écrit par James Barnaby.

La 4ème de couverture m’a totalement captivée. Je me suis jetée sur ce roman quand j’en ai découvert le synopsis. Le début de cette lecture a été plutôt intéressante. La suite beaucoup moins… Lire la suite « A fleur de peau de James Barnaby »

Un palais d’épines et de roses – Tome 2 : Un palais de colère et de brume de Sarah J. Maas

indexUn palais d’épines et de roses – Tome 2 : Un palais de colère et de brume

Auteur : Sarah J. Maas

Nombre de pages : 720

Maison d’éditions : De la Martinière jeunesse

Illustration de couverture : Adrian Dadich et Mich Wiggins

 

Le pitch

Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas.

Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…

Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…

Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

Mon avis :

Dans ce nouveau tome d’Un Palais d’Épines de Roses, l’autrice renverse toutes les cartes qu’elle a soigneusement posé dans le tome précédent. Je vais essayer de ne pas spoiler le premier roman de même que ce deuxième tome, mais je me dois de rappeler que nous avions laissé Tamlin et Feyre totalement détruits, épuisés, et traumatisés.

Il faut d’abord que je vous dise que j’ai beaucoup apprécié que l’histoire ne s’arrête pas au classique « tout se finit bien et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps ».

Comme je vous l’ai indiqué dans ma chronique précédente, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’Un Palais d’Épines de Roses ait une suite. J’ai donc été surprise et comme je vous l’avais annoncé en fin d’avis, j’ai immédiatement acheté la suite. J’ai obtenu le roman juste avant un weekend, et j’ai pu le dévorer comme le premier.

J’ai adoré ma lecture, et si certains points sont prévisibles puisque ce type de roman obéit à des codes particuliers qu’un lecteur assidu connaîtra, j’ai tout de même été agréablement surprise par énormément de choses et j’ai adoré découvrir les nouveaux personnages et rentrer un peu plus dans le monde de Faërie de Sarah J. Maas.

Un univers étendu et une discussion sur l’Amour :

Dans le premier tome, Feyre est tenue dans l’ignorance et s’agissant d’un roman prenant le parti de la narration interne, il nous était impossible d’en savoir plus qu’elle. L’étendue de l’univers de l’autrice était donc suggérée, mais inconnue.

Ici, Feyre va s’émanciper, tout d’abord malgré elle puis en prenant de la force, en grandissant.

Comme dans la vie, le prince charmant n’est pas toujours celui qu’on croit. L’autrice se sert de sa précédente réécriture de contes pour casser les mythes, les déconstruire, et avertir les plus ou moins jeunes romantiques que nous sommes qu’en amour il faut savoir faire passer son bien-être, son bonheur avant celui de l’être aimé. Sinon on risque de se perdre, au détriment du couple ou, pire, au détriment de celui qu’on aime.

Et ce n’est rendre service à personne que de se laisser disparaître au nom de l’amour.

Ce n’est qu’à la condition que chaque membre du couple garde sa personnalité, le cœur de son être, que l’amour sera sain, et permettra à l’individualité du couple d’éclore plutôt que de faner.

PRENDS CA, PERVERS (e) NARCISSIQUE !

Une redistribution des rôles surprenante et bienvenue :

Le jeu est donc redistribué mais bien sûr Feyre conserve un rôle essentiel, d’autant plus après la transformation qu’elle subit dans les dernières pages du tome précédent (vous sentez l’appel du pied là ?).

Il est difficile de parler plus avant d’Un Palais de Colère et de Brume sans spoiler, mais je vais pourtant essayer.

Les événements des 100 dernières pages d’Un Palais d’Epines de Roses nous permettent de découvrir que le mal menace les Fae comme les humains. On peut même dire le Mal. *dun dun dun*

Il s’agit donc d’un récit fondé sur deux intrigues, puisque l’héroïne doit guérir, avancer, se reconstruire, alors qu’en parallèle le destin du monde est ton jeu.

C’est donc un roman sur le deuil, la maturité, tout en étant une magnifique histoire d’amour (de l’amour qui se flétrit et qui disparaît, comme de l’amour passionné et passionnel : lisez ce tome 2 pour comprendre). Et c’est aussi un conte magique, contenant de l’aventure, de l’amitié…

C’est une histoire sur les apparences : parfois les choses sont ce qu’elles paraissent, parfois elles ne sont pas ce qu’elles ont l’air d’être.

C’est un récit politique, c’est une histoire portant sur le sacrifice, le renoncement, une histoire romantique comment on lit peu.

Les personnages sont une force, j’ai adoré le cercle des proches de Rhysand, (Azriel et Mor, et Cassian, et Amren, ok tous quoi) j’aime toujours autant Lucien, et l’héroïne a une évolution satisfaisante et intéressante, même si elle obéit encore à certains clichés du genre.

Warning, il y a du sexe dedans !

Le récit est sensuel : après tout, les personnages féeriques sont très charnels et c’est une histoire d’amour avec des désirs assumés, et des scènes d’amour que l’autrice ne se contente pas d’esquisser :  Soyez avertis il est question de sexe. Et un lecteur averti en vaut deux, d’autant qu’il est classé en France Young Adulte, donc mieux vaut le savoir ! 😉

En bref, un excellent deuxième tome, dont je pourrais vous parler encore plus longtemps si seulement il m’était possible d’évoquer les ressorts narratifs employés. Alors lisez le venez en discuter avec moi j’en serai ravie.

Et en plus le troisième tome vient d’être traduit et vient de sortir en France : vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas foncer. A bientôt !

Un palais d’épines et de roses – Tome 1 : Un palais d’épines et de roses de Sarah J. Maas

51QCcKbXHfL._SX335_BO1,204,203,200_.jpgUn palais d’épines et de roses – Tome 1 : Un palais d’épines et de roses

Auteur : Sarah J. Maas

Nombre de pages : 528

Maison d’éditions : De la Martinière jeunesse

Illustration de couverture : Adrian Dadich

Le pitch

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.

Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?

A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?

Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Mon avis

Voici donc un roman coup de cœur, dont j’ai découvert qu’il s’agissait d’une réécriture de conte en le lisant. Après Cinder, il semble que mon instinct m’oriente vers les adaptations de contes de fées, ce pour mon plus grand plaisir ! Lire la suite « Un palais d’épines et de roses – Tome 1 : Un palais d’épines et de roses de Sarah J. Maas »

Les Chroniques Lunaires – Tome 1 : Cinder de Marissa Meyer

51rlwl19cgl._sx309_bo1,204,203,200_Les Chroniques Lunaires – Tome 1 : Cinder

Auteur: Marissa Meyer

Maison d’éditions: PKJ (Pocket Jeunesse)

Nb de pages: 416 pages

Illustration de couverture : Michael O

Le pitch

Les humains et les androîdes se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

Mon avis Lire la suite « Les Chroniques Lunaires – Tome 1 : Cinder de Marissa Meyer »

Fils des brumes – tome 1 : L’Empire Ultime de Brandon Sanderson

L-empire-ultime

Fils des brumes – tome 1 : L’Empire Ultime

Auteur: Brandon Sanderson

Maison d’éditions: Orbit (Le Livre de Poche)

Nb de pages: 928 pages

Illustration de couverture : Chris MacGrath

 

 

Le pitch :

Les brumes règnent sur la nuit,
Le Seigneur Maître sur le monde.

Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.

 

Mon avis :

Ce roman fait presque 1000 pages. Et pourtant, quelques paragraphes suffisent à nous enchaîner au destin de Vin, Kelsier et leur bande. Lire la suite « Fils des brumes – tome 1 : L’Empire Ultime de Brandon Sanderson »

La femme de mon mari de Jane Corry

51jjZGyMupL._SX308_BO1,204,203,200_

La femme de mon mari

Auteur: Jane Corry

Maison d’éditions: J’ai Lu

Nb de pages: 604 pages

Illustration de couverture : d’après Mayer Georges et Alex Zansey, studio de création J’ai Lu

 

 

Le pitch :

Lily, jeune avocate, épouse Ed pour faire table rase du passé. Mais lors de sa première affaire pénale, elle est irrésistiblement attirée par Joe, un homme accusé de meurtre. Elle s’engage alors dans une relation qui met en péril sa nouvelle vie. Carla a neuf ans et habite la maison d’à côté. Enfant solitaire, elle observe le monde qui l’entoure et n’oubliera rien… Lorsqu’elle frappe à la porte de Lily, seize ans plus tard, de douloureux souvenirs refont surface. La charge des secrets est aussi dangereuse qu’une bombe !

 

Mon avis :

Les personnages de ce roman ont tous cela de commun qu’ils sont très sombres. Assombris par les ombres de leurs passés, par leur comportement pendant ce roman, par les choix qu’ils ont faits et les décisions qu’ils prennent encore.

Ils sont peu aimables, au sens premier du terme, parce que l’autrice nous met le nez dans ce qui fait leur humanité : leurs défauts. Les personnages, protagonistes ou secondaires, sont contrastés, et on s’attache plus à leur aventure qu’à leur personnalité.

C’est un roman sur les vies qui s’entrechoquent, sur l’effet boule de neige de chacun de nos actes, le battement d’ailes du papillon qui peut bouleverser toute une vie. Lire la suite « La femme de mon mari de Jane Corry »

Le coin des BD / Comics #3 : un premier tome pour les séduire et dans la tentation les lier

Hey mes bookaholics !

Et si je partageais avec vous mon avis sur les premiers tomes de comics, ou BDs, qui m’ont donné envie de continuer ?

Au programme pour ce numéro, deux tomes qui mettent en scène la culture asiatique, pourtant issus de l’esprit d’auteurs français !

  • Shi Xiu, lu grâce à la masse critique Babelio ainsi qu’aux éditions FEI EDITIONS, et qui s’en sort avec un taux de tentation très fort;
  • Shi, niveau de tentation intense;

C’est parti pour l’explication de texte 🙂

Lire la suite « Le coin des BD / Comics #3 : un premier tome pour les séduire et dans la tentation les lier »

Le coin des BD / Comics #2 : un premier tome pour les séduire et dans la tentation les lier

Hey mes bookaholics !

Et si je partageais avec vous mon avis sur les premiers tomes de comics, ou BDs, qui m’ont donné envie de continuer ? Sur le même mode que dans le coin des mangas !

Au programme aujourd’hui, 6 séries différentes agrémentées de leur machiavélique « indice de tentation ».

  • Monstress : indice de tentation intense ! (je poursuivrai la série à chaque parution sans attendre)
  • I hate Fairyland : indice de tentation très fort (je vais très certainement poursuivre la série, parce que rire c’est bien)
  • Jupiter’s Legacy : indice de tentation très fort (même feeling les loulous ! Le rire en moins)
  • Wayward : indice de tentation fort (fun, un peu cliché, mais tentant quand même …)
  • Coffin Hill : indice de tentation fort (l’éditeur a décidé pour moi, pour le moment …)
  • The Woods : indice de tentation fort (un peu cliché mais accrocheur…)

Je vous laisse découvrir la suite ! 🙂

Lire la suite « Le coin des BD / Comics #2 : un premier tome pour les séduire et dans la tentation les lier »

Le coin des mangas #8 : un premier tome pour les séduire et dans la tentation les lier

Hey mes bookaholics !

Concernant les mangas, on commence souvent une série inachevée, ce qui peut rendre frileux : il y a de très longues séries.

Pour accrocher et garder le lecteur, le mangaka doit le séduire dès le premier tome, à charge pour lui ensuite de transformer l’essai et de produire une série de qualité.

Je me suis dit que j’allais partager avec vous mon avis sur des premiers tomes et peut-être vous accrocher aussi !

Au programme aujourd’hui, 4 séries différentes agrémentées de leur machiavélique « indice de tentation ».

  • Somali et l’esprit de la forêt : indice de tentation intense ! (je poursuivrai la série à chaque parution sans attendre)
  • Dernière Heure : indice de tentation très fort (je vais certainement poursuivre la série)
  • Dimension W : indice de tentation très fort (même feeling les loulous ! bah oui, même indice !)
  • Assassins : indice de tentation fort (moins tentant, quoique …)

Je vous laisse découvrir la suite ! 🙂 Lire la suite « Le coin des mangas #8 : un premier tome pour les séduire et dans la tentation les lier »